Le sens de l'orientation des asiatiques

Me voilà rassuré. J'ai trouvé enfin des gens qui pourraient terminer derrière moi à une course d'orientation. Ma répartition dans l'espace étant assez légendaire pour ceux qui ont déjà eu l'immense privilège de voyager à mes côtés, je suis donc content de trouver pire que moi ici.

C'est bien simple, les asiatiques (Thailande, Viet Nam et Indonésie) ne savent pas lire les cartes ni vous renseigner convenablement sur votre chemin.
J'ai souvenir d'Ho Chih Minh ou nous cherchions notre hotel. Le taxis ne nous avait déjà pas déposé au bon endroit et nous avions choisis de tourner en rond pendant une demie heure pour rentrer à l'hotel. Nous avons demandé deux fois notre chemin, carte en main à des agents de sécurité (il y en a devant beaucoup de magasins et d'hôtel) sans qu'ils sachent nous renseigner. Il y a eu aussi un nombre de fois impressionant ou les tuk tuks ne nous comprenaient pas et nous étions obligés de leur montrer une carte. Soit il ne savent pas lire (ce qui est toutefois probable pour pas mal d'entre eux) soit il ne savent pas reconnaître une carte.

Ils ont également un problème avec les distances ici. A Bandung je cherchait une rue indiquée sur le Lonely Planet. Le guide de l'hotel où nous séjournions m'a expliqué qu'en tournant deux fois à gauche je n'en serai pas loin, "juste 20 minutes à pied". J'ai bien fait de prendre le taxi car d'une, je n'aurai jamais trouvé, et de deux j'aurai marché au moins une heure.

Dernière anecdote en date, raconté par un allemand qui cherchait un hôtel lui aussi. Il sort de la gare, traverse la rue et emprunte le chemin qu'il pensait bon pour se rendre à l'hotel qu'il avait repéré dans son guide. Ne trouvant pas l'hotel en question, il demande à deux ou trois personnes s'il est dans la bonne rue et la bonne direction. Toutes lui répondent qu'il ne se trouve pas sur la bonne rue, qu'il faut prendre une autre direction avec un itinéraire assez compliqué. Finalement il décide de se faire déposer par un scooter qui fait le tour complet du paté de maison (un carré donc) et le dépose 200 mètres plus loin que ce qu'il était au début de la course.

Donc comme vous le comprenez très chers lecteurs, pas toujours facile de se repérer ici. D'autant qu'il n'y a quasiment aucun noms de rues et très peu d'indications compréhensibles. Le mieux étant de faire appel à un taxi qui généralement sait lire votre carte ou votre bouquin. Ca évite de marcher des heures avec le sac sur le dos pour tourner en rond et finalement arrivé sur un hôtel complet, fermé ou en rénovation (ca nous est arrivé).
6 Responses
  1. Pauline Says:

    Tu devrais peut-être t'installer comme guide là-bas !!


  2. Pierre Says:

    Certes, les touristes tourneraient moins en rond, mais ils tourneraient quand même :-p. Mais ça va, j'ai l'impression qu'il a progressé. C'est moins pire que ça n'a été.


  3. Arnaud Joly Says:

    Je crois que je vais imprimer ton commentaire Pierre. Les cadres ne coutent pas trop cher ici. :)


  4. Pauline Says:

    Mdr, c'est clair, il risque de te resservir ce que tu viens de dire et de l'utiliser contre toi !! Hâte de voir si t'as vraiment fait des progrès Arnaud... perso j'en doute !!!


  5. Arnaud Joly Says:

    Mais si je fais des progres sur tout en ce moment donc pourquoi pas sur mon sens de l orietation.


  6. Pauline Says:

    Parc'queeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee ! :-)


Enregistrer un commentaire