Mon TOP 10 de nos différentes destinations.

Mon top 10 des plus belles claques (autant dire mes coups de coeur) lors de ce voyage :

1) Mont Cook (Nouvelle Zélande) : La seule fois en 8 mois de voyage où j'étais ému et où j'ai failli verser ma petite larme tellement le site est somptueux et la nature puissante. Vivement l'Argentine !

2) La grande muraille de Chine (Chine) : Magique ! En pleine montagne, j'ai envie de dire "bravo les Chinois". J'ai adoré et j'aurais aimé visiter d'autres parties.

3) Milford Sound (Nouvelle Zélande)
: Des fjords, la solitude, la magie de la nature, une claque monumentale...

4) Le Queensland (Australie) : Vous vous souvenez du buzz autour du "meilleur job du monde" où comment être payé à ne rien faire sur une île paradisiaque. Il s'agissait en fait de promouvoir la région du Queensland (Grande Barrière de Corail).

5) Le mont Bromo (Indonésie)
: Un volcan encore en activité au coeur d'une caldéra, un paysage tout simplement de malade au levé du soleil.

6) Gili Islands (Indonésie) : Elle est référencée par Yahoo Voyages comme la troisième plus belle île paradisiaque au monde.

7) Cape Farewell (Nouvelle Zélande) : Une immense dune de sable à perte de vue. Un sol lunaire, un désert au bord de la mer.

8) Koh Phi Phi Island (Thaïlande) : Pas trop dur d'aimer cette île, elle est référencée comme étant l'île la plus paradisiaque au monde par différents sondages (Yahoo Voyages, TripAdvisor...).

9) Le détroit du Mékong (VietNam) : Notamment le marché flottant de Cantho. Des bâteaux et des chapeaux typiquement asiatiques, le charme, les senteurs, les couleurs de l'Asie...

10) Angkor Wat (Cambodge) : C'est le trésor du Cambodge, les temples sont bien conservés et les sculptures magnifiques. Un voyage dans le temps.


Ne sont donc pas dans mon top (car plus de place) et pourtant ça vaut vraiment le détour :

Beijing (Chine) : Je ne sais pas pourquoi les Français appellent ça Pékin... En tout cas le Summer Palace, la Cité Interdite et la place Tienanmen, ça reste du lourd.
Hong Kong (Chine) : Pour sa magie la nuit, sa montagne et ses plages.
Shanghai (Chine) : Parce que c'est une grosse ville occidentale en Chine. Un peu comme Hong Kong.
Borobudur et Prambalan (Indonésie) : Les plus beaux vestiges de temples après Angkor.
Saigon (VietNam) : Ho Chi Minh City, très sympa. Jamais vu autant de scooters de ma vie.
Bangkok (Thaïlande) : Magique ! Dépaysement, frénésie, gastronomie, le Grand Palais, génial !
Les îles au large de Phuket (Thaïlande) : Des montagnes sortant de l'eau turquoise, de la végétation, des aigles... L'oeuvre de la nature sur des milliers d'années.
Koh Phangan (Thaïlande) : Pour sa légendaire Full Moon Party.
Sydney et sa banlieue de surfeurs (Australie) : parce que c'est la vie australienne. Les avantages de la ville, au bord de la mer.
La Great Ocean Road (Australie) : parce que c'est quand même beau et que c'est bourré de plages de surf.
Melbourne (Australie) : la plus européenne des villes australiennes. J'ai vraiment aimé.
Cathedral Cove (Nouvelle Zélande) : Le petit paradis aux eaux turquoises de la Nouvelle Zélande.
Slope Point (Nouvelle Zélande) : Le bout du monde, nous sentions le pôle sud si proche. Le froid, la pluie, le vent, la mer, la solitude... Un peu de Bretagne sans aucuns doutes.
Rotorua et ses environ (Nouvelle Zélande) : La culture maorie, les curiosités liés à ce sol volcanique.
Akaora (Nouvelle Zélande) : Un ancien volcan, maintenant bordé par la mer. Y'a pas à dire ça déchire la Nouvelle Zélande !

Vidéo du retour

Voici le résumé en vidéo de notre voyage. Possibilité de la visionner en full screen via le menu de la vidéo.

Compagnies aériennes

Au cours de ces derniers mois on a pris quelques avions et je dois dire qu'on est tombé sur de bonnes compagnies. Nous avons voyagé avec Cathays Pacific pour aller en Australie. Pleins de films, de la nourriture pas mal du tout, et la boisson à volonté, un bon accueil, bref un super vol. De plus, ils ont accepté que l'on prenne que notre Hong Kong Paris pour le retour, alors que l'agence de voyage nous avait dit que c'était impossible. Et ceci sans frais supplémentaires ! J'ai envie de dire "Merci Cathay, je reviendrai !" (bon après on a failli le louper notre avion à 5 minutes près...).

Emirates, c'est la même. On a pris le plus gros avion du monde (Airbus A-780) et c'était classe ! Magnifique appareil sur plusieurs étages, supers équipements, décoration stylée, super personnel, bref du lourd (normal c'est le plus gros avion au monde). De plus, Guillaume ayant eu quelques soucis de dos avant le départ, le personnel a pris soin de venir aux nouvelles pour que nous puissions prendre notre avion dans les meilleures conditions. Chapeau Emirates !

Au sein de l'Australie il y a possibilité de voyager avec Virgin Blue et JetStar. Ce sont les deux compagnies internes. Il y a aussi la compagnie Tiger mais on n'a pas eu l'occasion de voyager avec eux. Les avions me font penser à AirHongrie. Pas top, mais ça vol ! Pour JetStar que nous n'avons pas testé, nous n'avons pas eu de bons échos.
Grosse galère avec eux pour notre ami Jo. Taxes pour la surchage de bagages, planches de surf etc... Aucune aide pour retrouver les objets que vous auriez oublié dans l'avion. Bref ça n'a pas l'air top.

Pour Malaysia Airlines, flotte plutôt vieillissante, et qualité en dessous de Cathays et Emirates. On a quand même eu des petits trucs à manger et à boire (dont une glace Hagen Daas), c'est toujours ça.
Enfin la dernière compagnie qu'on a testé est Air Asia, bien sympa la décoration des avions (sièges en cuir noir, et moquette grise), bref super classe. Par contre rien à boire et à manger sur nos vols, il faut dire que ça ne coûte pas cher, donc on ne peut pas tout avoir (ça ressemble un peu à Easy Jet pour ceux qui ont déjà voyagé avec eux).

Mon top :

1) Cathay Pacific
2) Emirates
3) Air Asia
4) Malaysia Airlines
5) Easy Jet
6) AirHongrie
7) Virgin

Excursions en terre chinoise

Pékin

Pour Pékin on a visité la place Tienenmen et vu Mao en boîte. Non pas en discothèque mais dans du formol. Contrôle à la chinoise à l'entrée, c'est à dire strict (portique, vidage de sac, pas de photos, etc...)
On a aussi visité la Cité Interdite, son entrée est caractéristique avec le grand portrait de Mao. Pas mal du tout, c'est vraiment hyper grand et l'architecture est sympa. Le contenu des salles, lui, reste à désirer.
Autres visites, le palais d'été, vraiment super sympa avec son lac et son ensemble de temples, le temple des lamas, avec ses bouddhistes, et le temple du paradis. La Chine c'est des temples et des pagodes. Faut pas s'attendre à voir autre chose. Mais c'est pas mal du tout.

Sinon canard laqué et premiers contacts avec la nourriture chinoise étaient au programme.


Excursion à la Grande Muraille de Chine

Exceptionnel, magique, crevant ! Deuxième meilleur site que j'ai visité dans ma courte expérience du voyage. C'est vraiment impressionnant et j'ai beaucoup aimé. De la montagne, une grosse muraille, de la marche, du ciel bleu, de la chaleur, de la forêt, pas trop de touristes. Il ne m'en faut pas plus ! Crevant car il faut se taper des marches de fous, ce qui fait que la muraille n'est accessible qu'aux personnes en bonne condition physique. Mollets, cuisses et fessiers en prennent une claque. J'aurais aimé faire plusieurs parties de la muraille, car celle ci est accessible à différents endroits. Malheureusement nous n'avons pas pu le faire faute de temps. En tout cas c'était génial !



Les soldats en terre cuite de Xi'an

Deuxième merveille de la Chine, il s'agit de centaines de soldats en terre cuite qui ont été retrouvés il y a environ 40 ans et qui datent de 210 avant Jean Christophe (JC).
Le boulot est titanesque (comme la muraille de Chine), les soldats sont tous uniques, et étaient tous peints (la peinture ayant disparue avec le temps). On ne peut que saluer ce travail, même si il y a eu quelques tortures qui ont du faire travailler les esclaves plus vite. Le site est bien sûr très touristique et blindé de monde. Je ne cache pas que j'ai été déçu car je pensais voir plus de soldats. La plupart de ceux ci sont en effet encore enterrés.
C'était donc sympa à voir, mais pas génial méga top.

Les statues de décoration sont super classes et on en trouve de très bonne qualité pour moins de dix euros. Si vous en avez acheté en France pour plus cher, j'ai envie de dire : "Pas de bol car la qualité est la même".


Shanghai

Mot compte double, j'ai profité de cet arrêt pour revoir un camarade de promo. Les hôtels étant pleins du fait de l'exposition universelle, nous avons donc logé chez lui. Pour faire simple et vous donner une idée, Shanghai c'est le New York chinois. On a fait tous les petits quartiers sympas non connus des touristes, plus des supers restaurants, là encore typiquement chinois (on s'est régalé et réconcilié avec la nourriture chinoise), ainsi qu'une soirée discothèque dans le quartier le plus "hype" de la ville. En gros sur ce coup là on a joué nos expats... C'est à dire bien fringués et avec de l'argent. La ville ses beaux quartiers, quartiers historiques, tours design plus hautes les unes que les autres, grandes enseignes commerciales (genre Starbucks à tous les coins de rue), musées, bars boites restaurants, super métro, voitures de luxe, etc, etc... C'est sympa, et ça ne fait pas de mal de temps en temps.

Anecdote : on a été boire un verre au même endroit que Sarko, le gratin du gouvernement et toute la délégation française de l'exposition universelle. Mais ceci à une semaine d'intervalle. Pour l'exposition universelle on a fait le choix de ne pas y aller, car c'est quasiment inaccessible. Il faut attendre 3 heures devant un pavillon avant de rentrer. On a donc privilégié la visite de la ville plutôt que de glandouiller à attendre toute la journée.

Anecdote 2 : on a mis une raclée aux chinois au badminton dans une salle typiquement communiste. Ca faisait longtemps que je n'avais pas joué mais je savais que je me débrouillais bien "à l'époque".

Chine, Chine !

La politique chinoise

La Chine c'est grand... 1 Milliard 330 Millions de Chinois, c'est beaucoup de monde. La Chine en fait, c'est un grand Chinatown...
Mais les Chinois parlent mandarin et sont aussi doués en anglais que les Français. C'est à dire nul, donc bonjour la galère à notre arrivée. On ne captait strictement rien !
La Chine c'est aussi le communisme et la censure. C'est pour cela que le blog est resté inactif pendant un mois car impossible d'y accéder. Des sites comme Facebook, Youtube, tous les sites liés à des blogs, à des idées politiques, jusqu'aux nanas en maillot de bain etc...sont censurés. Dans les campagnes c'est pas trop ça non plus avec le matage des gens pas contents, et à la télé il n'y a aucune
chaîne étrangère.  Le gouvernement est juste effrayé par tout ce qui pourrait être mouvements de foule et rébellion, d'où ce "cadrage" et formatage de cerveau.
Après, le jour où le peuple va apercevoir qu'ils se font enfumer, ça sera une autre histoire...
Un mot sur leur développement, avec plus de 10% de croissance ça construit dans tous les sens, ça consomme, et niveau avancées techniques, ils ne sont pas mal du tout (TGV plus rapide que le nôtre, métro hightech, buildings de fous, etc... etc...). Niveau développement durable, la planète va prendre une claque et niveau droits sociaux c'est pas ça non plus.

Après si on peut trouver ou esquisser un truc de positif, on va dire que dans leur bulle, les Chinois d'après ce qu'on a vu, n'ont pas l'air malheureux et sont plutôt sympas. Que niveau sécurité, tu ne
risques pas de te faire agresser ou voler, que ça marche droit et que ça ne fait pas de vagues. En clair, tu as la paix royale !

Je terminerai ce paragraphe en disant que dans moins de 10 ans on se fera tous bouffer par les Chinois, car ce sera sans conteste la première puissance mondiale (ça l'est peut être déjà...).



Le Tibet n'est pas un pays

Je n'ai pas pour prétention de régler le problème tibétain en quelques lignes. C'est juste que j'aime être chiant et provoquer la polémique.
Je voulais simplement rappeler que l'ONU reconnaît que le Tibet est une province chinoise et que cela n'a jamais été un pays indépendant annexé par la Chine.
Par contre l'ONU reconnaît que la Nouvelle Calédonie a été annexée par la France et devrait avoir son indépendance...
Avant de sauter de votre siège et de me dire que je suis devenu fou et communiste, ne vous inquiétez pas, je condamne et dénonce fermement la gestion chinoise au Tibet (génocide culturel, non respect des droits de l'Homme, politique de migration interne, utilisation de la répression à la place de négociations etc...). Je voulais juste apporter une précision de l'ONU (qui ma foi n'est pas la pire des organisations) sur une erreur de jugement trop souvent commise.

Encore une fois, pour ceux qui auraient mal lu, JE CONDAMNE LA CHINE... mais le Tibet n'est pas un pays ! Tiens et vu qu'on est dans un pays où on a la chance de ne pas être censuré j'ai envie de dire "et pourquoi pas la Bretagne, la Corse, l'Alsace, le Pays Basque, et la Savoie indépendantes" :-). Je vous l'accorde ces régions ne revendiquent pas leur indépendance (à part certaines), et la France respecte ces différences culturelles et ne leur fout pas sur la gueule, grande différence avec la Chine. Quoi que, l'Etat jacobin et le génocide culturel en Bretagne... Olalala je me lâche sur le blog là ! "Tu vas avoir des problèmes toi, tu vas avoir des problèmes !" :-)

De retour en France

Ca y'est nous sommes bel et bien rentrés en France sains et saufs tous les deux. Juste un petit message pour vous le signaler. Mais pour vous dire également que nous terminerons de poster les derniers billets qu'il nous reste à mettre en ligne et que nous ne pouvions poster depuis la Chine (encore une fois merci la censure). Ce sera également l'occasion de mettre à jour certains posts, de leur mettre quelques photos et de mettre à jour les différentes rubriques liées à notre parcours.

Voyage en Chine : Shanghai ou Pekin ?

Pour ceux qui préparent un voyage en Chine et qui hésitent sur la destination entre Shanghai et Beijing (Pekin) voici mon ressenti sur ces deux villes.

Les points communs entre Shanghai et Beijing

Beijing et Shanghai sont toutes les deux des villes aussi grandes que Paris.
Le métro est facile à prendre et simple de s'y répérer. Les tickets ne coutent pas plus cher dans l'une que dans l'autre (entre 25 et 50 cts d'€ le ticket).
On peut voir du typique dans les deux villes : temples, toits chinois, pagodes.
Il y a de nombreux parcs aérés avec des kiosques chinois dans les deux villes. De vrais espaces de détente, poumons de ces deux grosses mégalopoles.
On peut faire du shopping dans les deux sans aucun soucis. Les plus grandes enseignes y sont présentes. A Shanghai, ce sera plus l'esprit Champs Elysée alors qu'à Beijing ce sera plus Chine Populaire.

A Shanghai

Ville occidentale et business par excellence. Comme le dit Pierre, c'est le New York Chinois. Et il n'a strictement rien à lui envier si ce n'est le fait de s'appeler New York.
Si vous aimez les buildings, les lumières de la ville, le Bund vous émerveillera sans aucun doute. La visite du centre des affaires est à ne pas louper. Nous sommes monter jusqu'en haut du "décapsuleur" à 490m de hauteur pour une vue sur toute la ville à la tombée de la nuit. Vraiment super.

Pour y faire la fete c'est aussi la bonne ville. On trouve aussi bien des boites avec des expatriés que sans mais on sent le coté m'as-tu-vu certainement plus qu'à Beijing.

A Beijing

Beijing c'est la Chine traditionnelle. La Chine communiste et ancestrale. La place Tienanmen est tellement chargée d'histoire, que face au portrait de Mao et face aux deux écrans géants qui diffusent en boucle des clips vantant les beautés de la Chine qu'il est difficile de l'occulter. Le communisme pèse lourd sur cette place.
Mais Beijing c'est une multitude de lieux historiques, bien plus qu'à Shanghai.


Une semaine ne nous a pas suffi à tout faire. Nous n'aurons fait que les plus importants, les immanquables : temple des lamas, temple du paradis, cité interdite, jardin d'été... Mais en explorant la ville vous en trouvez presque à chaque coin de rue.
Pas loin on peut (et l'on doit) aller voir la muraille de Chine et rien que pour ca, Beijing vaut le détour.

Train trip en Chine

Nouveau pays, nouveaux trains. Je m'attendais à trouver des trains du type classe éco d'Indonésie, que neni !

Le premier train que nous aurons pris entre Tianjin et Beijing allait à plus de 320 km ! Tout est inscrit en digital et il est bien plus propre que nos TGV français.



Mention spéciale aux trains de nuit puisque nous aurons passé quand meme 22h dans l'un d'entre eux, entre Xi'an et Shanghai. Finalement ce n'était pas si long que ça, on a réussi à s'occuper. J'en ai profité pour visionné Twilight (pour comprendre le phénomène). Le matin je me faisais réveillé par les chinois bien matinaux dans l'ensemble qui parlent et rigolent bien fort dans toutes les situations. Certains se tapottent même les bras et les jambes pour la circulation sanguine. Mais c'est assez gonflant malgé tout.


Quant aux paysages, ils sont assez décevants (sur la portion Xi'An-Shanghai). Ce n'était pas le grand confort mais au moins on pouvait s'allonger et c'était toujours mieux que les 16h de nuit entre Beijing et Xi'An que nous avons passé assis.

Notre dernier tain, jusqu'à Xiamen, était tout ce qu'il y a de plus moderne avec meme des télé dans chaque compartiments. Décidément, ils n'ont rien à nous envier de ce coté là. Je dirai meme plus, ce qu'il y a de bien avec les trains en Chine c'est qu'ils partent à l'heure et même en avance ! La SNCF devrait peut-etre en prendre de la graine. Après tout c'est bien notre technologie qu'ils utilisent les chinois non ?

L'arrivée à Beijing (Pekin)

Quelle galère quand nous sommes arrivés à Beijing ! Nous qui pensions gentillement débarquer à l'aéroport de la capitale, nous étions en fait à 200 bornes de là ! Ca se complique un peu quand les taxis essayent de nous entuber, que tout est uniquement en mandarin et que l'on s'aperçoit qu'ici, ils parlent encore moins anglais que les français. J'avoue que je m'y attendais mais pas à ce point là. Je tablais sur des infrastructures anglophonisées suite aux J.O. de 2008.



Je m'étais fourré le doigt dans l'oeil. Mais en tâtonnant un peu nous avons réussi à décrocher un train pour Beijing puis à prendre un taxi (après s'etre fait traduit) pour arriver jusqu'à l'hotel. En étant parti à 5h du matin de Kuala Lumpur, l'arrivée à Beijing fut donc assez fatigante et stressante.


Si bien que sur le moment, la fatigue parlant, nous avons été bien refroidis pour aller jusqu'à Xi'An, au centre de la Chine. Mais finalement on a vite repris nos habitudes et on s'est adapté à ce nouveau pays, à cette nouvelle culture. Et après tout ce n'est pas si compliqué de se faire traduire à l'hotel les destinations que l'on veut. A Beijing (au Leo Hostel) il nous ont bien facilité la tache. Ils nous ont entouré les différents points d'intérêt du centre ville sur la carte du métro. Celui-ci est d'ailleurs plus simple à prendre que le métro de Paris. C'est simple il suffit de suivre les flèches ! Les stations sont sous-titrées en anglais (quand meme). Notre backpack étant situé à quelques pas de la place Tienanmen et du métro, nous étions donc directement dans le centre historique de Beijing. Parfait pour s'y balader, aller explorer la ville et profiter de tous ses charmes anciens.

Excursion à Malacca (Melaka)

Afin de sortir un peu de Kuala Lumpur nous avons décidé de visiter la ville de Malacca ou Melaka. Un organisme nous proposais d'y aller et de nous emmener sur les différents endroits pour 50 euros par personne. L'expérience du voyage commençant à s'accumuler, on s'est débrouillé tout seul et on en a eu pour 10 euros...


Je voulais voir les paysages de Malaisie, voir si c'était complètement différent des autres pays visités. Un peu déçu car on retrouve des palmiers, des palmiers et des palmiers... Bref, la verdure que l'on avait déjà vu jusqu'à présent. Remarque, au niveau de l'équateur je ne suis pas sur qu'il faille s'attendre à autre chose.

Pour Malacca c'était super sympa. Ville colonisée par les Portugais, puis par les Hollandais, et enfin par les Anglais. Il faut dire que c'est un endroit stratégique au bord de la mer. Vous rajoutez par dessus cela les Chinois, et ça vous donne un ensemble assez original. Je retiendrai pour ma part que sur chaque explication donnée on retrouvait par exemple "fort détruit par les Anglais", "église détruite par les Anglais", ou encore "bâtiment qui servait de réserve à poudre pour les Anglais", bref de vrais warriors ces roast-beef :-)

En résumé sortie sympa, à faire, mais pas pour 50 euros.

Election de miss brique de lait à Kuala Lumpur

En se balandant au "Pavillion", immense centre commercial de Kuala Lumpur dans le quartier de Bukit Bintang, nous avons pris note d'un concours de miss... Il fallait pas nous le dire deux fois !

Rendez vous pris donc le lendemain pour assister à ce défilé. Il s'agissait de l'élection de miss "brique de lait". En fait, une marque célèbre de lait organisait cet évènement quelques jours avant l'élection de Miss Malaisie 2010. Donc on a vu quelques futures prétendantes au titre et je dois dire que les filles représentaient bien la Malaisie. C'est à dire un pays multiculturel (chinoises, indiennes, malaisiennes...) où tout le monde a l'air de se côtoyer en se respectant. En tout cas avec Arnaud on en a pris pleins les yeux et on en aurait bien ramené une en France.



On a même eu le droit à notre petite photo avec Miss Malaisie 2009, membre du jury, et  qui a participé au concours de Miss Univers. Le moins que l'on puisse dire est qu'elle est... "plutôt pas mal". Après, pour se remettre de nos émotions nous avons fait une petit restaurant de sushis, où on s'est régalé !

Chant Maori à Wellington - Nouvelle Zélande

Geekeries de voyageur

Parce que lorsque l'on voyage on passe aussi du temps à le tuer (le voyage pas le co-voyageur), on en passé nécessairement sur internet. Incontestablement il suffit de regarder les écrans des cyber cafés pour s'apercevoir que Facebook arrive sans surprise en numéro 1 des occupations des cybers voyageurs. De très loin. Voici les sites que je consulte régulièrement.

- Facebook : en numéro un comme tout le monde. Il me permet de discuter d'échanger avec mes amis restés en France ou ceux que j'ai rencontré pendant mes voyages. N'oubliez pas que vous pouvez devenir fan de Highway to Australia si ce n'est déjà fait.

- Mon compte en banque : car je suis sérieux, oui, il faut bien surveiller un peu les dépenses.

- Evaway : vous l'avez peut-etre déjà remarqué, j'ai ajouté au blog une section sur nos parcours. Les cartes, les photos et les descriptions sont directement issues de ce site, complet et très bien conçu que je recommande à tous ceux qui veulent planifier ou illustrer leur chemin.

- Yahoo : pour l'actualité nationale et insolite.

- Ouest France : pour les nouvelles de ma Bretagne.

- Petites bulles d'ailleurs : pour les bonnes idées voyages de Corinne Bourbeillon, ses astuces et ses photos d'Asie du Sud-est.

- Mon nuage : je viens de découvrir ce site mais on peut y piocher pleins de bons coins à découvrir dans chaque ville que l'on visite. Avec des guides en téléchargement gratuit !

Séjour à Koh Phi Phi

Dur de trouver plus paradisiaque aux alentours de Phuket nous avait-on prévenu. Effectivement Ko Phi Phi Don est une destination de rêve, il ne faut pas se le cacher. C'est le genre de destination carte postale typique. Chaleur, plage de sable blanc et fin, poissons exotiques à portée de palmes, cocotiers, bref ca sent les vacances. Mais nous ne sommes pas les seuls à l'avoir trouvé.

Vous cherchez une ile paradisiaque ?

De Phuket, nous aurons mis trois bonnes heures de bus et de ferry à arriver sur l'ile. Après une semaine passée à Phuket, j'avais vraiment hâte d'arriver là. Nous hésitions entre Ko Lanta (avec Denis Brognard, oui, oui) mais avons finalement opté pour Ko Phi Phi Don, qui sur le papier apparaissait plus jolie. Je ne ferai donc pas la comparaison mais affirmerai que effectivement, Ko Phi Phi, c'est fou fou.



Une fois passée la chaleur du milieu de journée, il y a pleins de balades vraiment sympas à faire. Déjà, profiter de la plage puisqu'elle est vraiment l'une des plus belles d'Asie à n'en point douter. Le sable est blanc, fin, l'eau turquoise et chaude. Vous pouvez croiser des poissons alors que vous avez à peine les pieds dans l'eau. Les falaises et montagnes surplombent les plages qui les bordent avec juste derrière vous, l'ombre des cocotiers (quand vous êtes sur la plage). Qui dit montagnes dit hauteurs. Et donc possibilités d'accès à des points de vue vraiment chouettes. Il n'y a pas d'autres mots. La couleur de l'eau s'apprécie d'autant plus quand on est en hauteur. Le dégradé de bleu étant plus visible que quand vous êtes directement dedans.
Comme c'est une ile touristique, dès que vous cherchez un hôtel ou un restaurant, le choix est large et relativement bon marché. Et si vous voulez faire la fête, il y a aussi de quoi faire avec les nombreux bars présents sur l'ile.

La beauté à un prix

Au cours de notre trip nous aurons rencontré différents types d'iles : des ennuyantes (Magnetic - Australie), des naturelles (Fraser - Australie), des tranquilles (Gili Trawangan - Indonésie). Nous sommes maintenant sur une ile touristique. Après la beauté du décor c'est ce qui vient en premier. J'ai fait un petit tour de l'ile aujourd'hui (à l'heure où sont écrites ces lignes) et à part des magasins de souvenirs, des bars et des hôtels, il n'y a rien. Ou plutôt il n'y a que ça. Si vous cherchez du "typique", c'est la mauvaise adresse.

Concernant les prix, pour être honnête je ne trouve pas ca aussi chez que j'avais imaginé. Le Lonely Planet et quelques amis avaient prévenu que l'endroit était cher. Si ce n'est le prix des journées de plongée, je ne vois pas trop pourquoi. Nous avons réussi à dégoter un hotel convenable par rapport à ce que l'on a l'habitude de prendre en Asie (deux lits, salle de bain - avec eau froide mais on ne s'en plaint pas ici-, ventilateur et même la télé) pour 10€ chacun la nuit. Et pour ce prix là, le petit déjeuner face à la mer est inclus et on peut même aller se baigner dans la piscine ! Une excursion de snorkelling sur Ko Phi Phi Ley (où se trouve Maya Bay, la plage du film "La Plage" avec Leo Di Caprio) coute aux environs de 10€ la journée. Et si vous voulez y aller tout seul sur un petit bateau-taxi, il vous en coutera le même prix (mais vous n'y resterez que 3h). Vraiment je trouve ca convenable. Je m'attendais vraiment à pire. Il s'agit à peu près des mêmes prix que dans le reste de la Thailande finalement. Il n'y a donc que la plongée que je trouve un peu cher (80€ la journée) mais pas moyen de négocier. Les prix sont alignés sur toute l'ile et ils proposent tous les mêmes prestations.

Derniers instants en Thaïlande

Ca faisait longtemps que je n'avais pas posté sur le blog, pourquoi cela ? Plusieurs réponses peuvent être apportées, notamment le fait de ne pas avoir souvent le net, le fait de voir les mêmes paysages et le fait que je me trainais une sale intoxication alimentaire.

Concernant l'intoxication, je l'ai choppé à Phuket en mangeant des spring rolls. L'hôtel était luxueux mais apparemment la bouffe, elle, ne l'était pas. Après avoir dormi 36h (record battu !), je me suis remis en selle (c'est le cas de le dire) pour aller à Koh Phi Phi. Au bout de deux semaines et de 5 kilos en moins, je me suis dit qu'il y avait peut être un problème et j'ai décidé d'aller consulter. On avait déjà fait trois îles depuis ! Après prise de sang par un ladyboy et analyse de mes présents, il s'avérait qu'une bactérie faisait des siennes. Les antibiotiques ont fait leur travail et maintenant ça va mieux. Saleté de nourriture ! Mes kilos superflux eux, sont envolés !

Deuxième raison, les paysages. On ne voit pas de nouveaux paysages. En effet, c'est plages paradisiaques, palmiers et eau turquoise à volonté. A part dire que c'est un décor de carte postale, c'est dur de faire original. Il fait beau, il fait chaud, ya de jolies filles, on fait de la plongée et voilà :-).

Un évènement exceptionnel cependant à noter, est notre participation à la full moon party d'avril 2010. La full moon, c'est à Koh Phangan et c'est des dizaines de milliers de personnes qui font la fête. Pleine lune, plage de rêve, montagnes, feux dans tous les sens, plein de gens déguisés, pleins de buckets (seau de cocktail) bref beaucoup d'amusement ! Ca restera un super souvenir de ce voyage.

Voilà, pas grand chose d'autre à raconter. On a retrouvé nos potes hollandais pour la full moon et on a voyagé avec eux sur Koh Tao. Le rendez vous est pris pour passer les voir en Hollande cet été.


On a ensuite pris la direction de Krabi pour prendre l'avion pour la Malaisie. Visa chinois en poche, on partira pour Pékin avant de descendre tranquillement vers Hong Kong et retourner en France.

Conseil voyageurs : prenez la carte Gold, Visa Premier.

Dans les conseils à donner à ceux qui préparent leur voyage, il y a le choix de la carte bleue qui n'est pas à négliger. Et je vous conseillerai vivement de prendre une carte Gold ou Premier. Elle ne coute pas plus cher qu'une autre si vous avez moins de 26 ans et elle peut vous rendre service. J'en ai fait l'expérience.

Utilisant ma carte australienne en Australie et en Nouvelle-Zélande j'ai fini par oublier mon code pin français au bout d'un moment. Du coup j'ai été obligé de faire faire une nouvelle carte depuis la France que mes parents m'ont gentillement envoyé à mon hôtel à Bangkok (j'en profite pour les remercier publiquement ). J'en ai profité a ce moment là pour passer à la carte Visa Premier, l'équivalent de la carte Gold. Aujourd'hui je ne regrette pas car je me suis fait volé (ou bien je l'ai perdu, on ne saura jamais) ma carte à Phuket. J'ai réussi à passer un coup de fil au service approprié via Skype (et ce n'était pas une mince affaire vu la mauvaise réception) et ils me rappelaient quelques heures plus tard pour tout prendre en charge. J'ai eu différents intermédiaires qui m'ont expliqué, calmement et en prenant leur temps, la marche à suivre. De mon coté je n'ai rien eu a faire, juste à répondre à quelques questions sur mon identité, donner l'adresse de l'hotel et voilà ! Ils m'avaient annoncé que ma carte de remplacement n'arriverai que mercredi et finalement je l'ai eu un jour avant, directement livrée à l'hotel !

Bon maintenant il faut faire gaffe car elle n'est valable qu'un certain temps. C'est à dire jusqu'à fin mai en ce qui me concerne et elle n'est valable qu'à l'étranger. Du coup il faut quand même que je me fasse renvoyer ma carte valable au prochain hôtel où je séjournerai un moment. Ce qui n'est pas gagné.

Sinon cette carte vous assure sur tous les voyages que vous réglez avec celle-ci. Si vous avez un pépin pour prendre votre train, votre hotel, votre avion, etc, c'est pris en charge par l'assurance de la carte. Mais aussi si vous avez besoin d'avance pour payer un avocat, elle sert aussi d'assurance civile à l'étranger. Bref elle est vraiment complète ! N'en faites pas l'économie si vous prévoyez un long voyage.

Escalade du Mont Bromo - Indonésie

L'escalade du Mont Bromo n'était pas de tout repos. Avec le manque oxygène, le soleil et la fatigue (on s'était levé à 3h du mat), plus le long voyage de la veille, nous n'étions pas en grande forme. Certes ce n'était "que 300 marches" mais quand même. Faites-le, on en reparlera après ;)

Le point sur la fin du voyage

Afin de répondre à la question que l'on a souvent "vous êtes où, vous faites quoi et vous allez où ensuite ?" Voici le plan jusqu'à notre retour en France.

Il est vrai, c'est sans doutes difficile de suivre notre itinéraire depuis la France. Quand on est pas sur place c'est un peu compliqué de visualiser les pays, les régions et les villes que nous traversons. Nous sommes donc sur l'ile de Phuket, en Thailande, dans un coin un peu moins agité que le reste (nous fuyons les touristes au maximum mais des fois il faut bien se les coltiner tout de meme) à Kata Beach, au sud ouest de l'Ile. A cause de problèmes de cartes nous serons resté 3 jours de plus dans l'hotel le mieux que nous ayons eu jusqu'à maintenant. Donc finalement pas trop dur d'attendre là. On s'en est largement contenté !

Dernières iles paradisiaques au sud de la Thailande

Demain, nous embarquons pour l'ile de Ko Phi Phi sur Krabi (toujours au sud Thailande) où nous séjournerons quelques jours pour profiter de ses plages paradisiaques. A ce moment là on verra avec nos amis dutch si ils sont encore là bas où si on les rejoint sur Ko Samui. Le but étant de faire la fete ensemble à la pleine lune sur la plage de Ko Phan Gang. On a aussi invité 30 000 personnes à se joindre à nous. Quelques jours de récup' plus tard, nous prendrons la direction du sud vers la Malaisie pour y visiter Kuala Lumpur ( sa capitale) mais aussi pour y faire notre demande de visa Chinois. Car c'est la prochaine grosse destination.

La Chine, pour finir le trip

Notre vol  Kuala Lumpur-Pekin est déjà réservé et n'attend plus que nous. Là bas, visite de la ville et de ses charmes avec un détour incontournable sur la muraille de Chine qui je l'espère se fera le jour de nos anniversaire.. Pierre étant né le 26 et moi le 24 nous aimerions fêter ca le 25 mai, ensemble sur la muraille. Quel souvenir cela ferai ! Direction Shangai ensuite où nous passerons le temps nécessaire pour en avoir un bon aperçu. Nous y visiterons certainement l'exposition universelle que la ville accueille. Ensuite en fonction du timming nous prendrons le train vers Hong Kong. Cela peut se faire apparemment en 24 h donc on verra si l'on peut faire quelques villes étapes sur la route. J'ai déjà hâte de reprendre la route comme on l'avait fait en Indonésie. Les trips en train c'est vraiment génial pour découvrir les paysages ! La dernière chose qui est sûr c'est que nous passerons quelques jours à Hong-Kong avant de prendre notre avion le 10 juin à 23h45. Arrivée à Paris Charles de Gaulle le 11 juin à 6h30. Et c'est déjà prévu de passer quelques jours sur Paris pour revoir nos amis qui vivent là bas et entamé la Coupe du Monde. Ça promet !

Day trip à James Bond Island

Voilà quelques petites nouvelles de la Thailande. Nous sommes à Phuket depuis quelques jours et hier nous avons fait une petite croisière dans les iles. Nous avions des regrets de ne pas aller à la baie d'Halong au Nord Viet-Nam, avec cette excursion, nous n'en avons plus, au contraire !


Après un court trajet en speed boat nous sommes plongés dans les iles. Il y en a partout, à l'horizon comme à coté de nous. Le soleil est de la partie ce qui ne gâche rien. C'est ce que l'on était venu voir et nous ne sommes pas déçu.


A midi, repas sur Panyee Island. C'est en fait une ville flottante, accrochée à une ile. Surprenant ! C'est l'occasion de se recharcger les batteries avant d'aller prendre place dans le canoë. Nous pensions pagayer et faire un peu de sport pendant au moins une heure dans les grottes de Hong Island. Que neni ! Manque de bol pour nous, nous devons nous farcir un pagayeur qui était loin d'avoir son brevet d'état. Toujours est-il qu'il nous mène dans des clairières au milieu des iles en passant sous celle ci. En fait des passages sont ouverts et accessible à la nage ou en canoe. Sympa mais un peu court à mon gout.


Nous finissons ensuite par arriver au clou du spectacleKao Ping Kan et James Bond Beach. Ce gros rocher est un aimant à touristes depuis qu'ils ont tourné l'Homme au pistolet d'or (un James Bond avec Sean Connery). Donc bien sur c'est gavé de touriste mais il faut faire avec. L'endroit est tout de même surprenant. On ne voit pas ce genre de paysages tous les jours. Alors on en profite et l'on fait quelques photos souvenirs avant de partir.


On débarque pour la dernière fois de la journée sur Naka Island. Une petite ile paradisiaque qui offre une grande et belle plage. L'eau est chaude, la plage est relativement propre et il n'y a pas trop de monde ce qui est rare dans la région. Et encore je me demande ce que cela doit être à la période d'été des européens.


Journée sympa, à faire quand on est dans la région de Phuket, je pense que c'est un indispensable. Ca restera aussi pour moi l'un des plus beaux paysages de mon voyage.

Ambiance à Gili Trawangan - Couché de soleil

Petite vidéo sur l'ambiance que nous avons pu trouver à Gili trawangan, petite ile perdue entre Bali et Lombok (Indonésie).

Nom de mont Néo Zéolandais le plus long.

Lecture du nom le plus long que nous n'ayons jamais rencontré durant tout notre trip.
Nouvelle Zélande.

Bali, tout simplement...

Voici un résumé de notre passage à Bali, qu'on a adoré :

Lovina

Après 12h de transports (bus, ferry, et re-bus), et quelques ennuis (il n'y avait plus de bus pour Lovina, et niveau transport ici, c'est un peu la galère), on est quand même parvenu à arriver à notre première ville étape sur Bali. On était accompagné d'Alexandre (Français) et Marika (Québecoise) et de Roxanne et Matt (un couple de Hollandais) rencontrés à Bromo (voir le post sur Bromo). Et là, on n'a pas été déçu ! Car après Jakarta et sa ville bondée, Bandung et ses premières excursions, la traversée en train de l'Indonésie, Boroboudur, et Bromo où il fallait se lever tôt, plus les autres transports... On était mort ! C'est simple cette journée là, on s'est levé à 3h du matin, et couché à 1h du matin... Mais on a eu le droit à une super surprise car on s'est trouvé un hôtel de rêve à 10 euros la chambre. Petits bungalows avec terrasse, piscine, restaurant, massages...

 
Le tout sur Bali, bref le paradis... Du coup on a passé pas mal de temps à récupérer, piscine, sieste, piscine, sieste... On a compris ce que les gens venaient chercher à Bali : la farniente !
Lovina pour résumer c'était les soirées entre potes, les petits restaurants, les bières fraîches dans la piscine la nuit, les vacances dans le périple.



Ubud

Ville de culture à Bali. La danse, les musées etc... On logeait dans des petits bungalows sympa. C'est le logement typique de la ville. Première soirée à l'arak (alcool local) avec les gérants de l'hôtel.
L'alcool était fait maison et était contenu dans une bouteille d'eau. Difficile de faire plus pittoresque. On s'est aussi pris un super gros orage sur la figure lorsque l'on cherchait un logement. Je pense que j'ai rarement vu autant d'eau tomber en si peu de temps. On a visité le "monkeys forest", forêt des singes. Plein, plein de singes partout, et un super temple au milieu de la forêt. Super sympa à voir, mais attention à vos affaires, ils sont un peu cleptomanes sur les bords. C'était la dernière étape avant les Gili Islands et le paradis sur Terre...


Kuta


Ville balnéaire et touristique par excellence, c'est dans cette ville qu'ont eu lieu les attentats de Bali, et on ne se demande pas pourquoi... C'est bourré de touristes, proche de l'aéroport international (Denpasar), il y a une plage sympa, les enseignes occidentales (Starbuck, McDo, KFC, Hard Rock Café...) et surtout pleins de magasins de fringues de surf ! Un paradis, comme à Manly (Sydney). Le "shop" Hurley est tout simplement une tuerie, et ne parlons pas du "shop" McBeth/Famous, avec disques d'or de Blink182 et basse dédicacée par le groupe, plus pleins de tee-shirt Obey (graphiste très très célèbre selon Arnaud, qui était foufou dans le magasin).


Rajoutez à ça Ripcurl, Quicksilver, Roxy, Volcom, et pleins d'autres... Bref, le porte feuille a pris un coup, et je sens que je vais regretter les fringues que je n'aurai pas pu acheter, une fois que je rentrerai en France... En tout cas, pour la première fois de ma vie, je pense que j'ai éprouvé le bonheur qu'une femme peut ressentir un fois sa journée de shopping achevée (sauf que moi, c'est une fois en 27 ans !).
Mais je suis super content avec mon short Ripcurl qui va me faire l'été. Pour le prix, il peut bien !

Ticket for the moon on Gili Trawangan

Gili Trawangan restera pour moi le petit paradis de cette aventure. Puisque c'est vraiment la première fois que je me retrouve sur une ile paradisiaque du genre.


Imaginez : il fait 30° de jour comme de nuit, la mer est aussi chaude mais elle est aussi transparente que l'eau de fontaine. Le corail lui donne une couleur bleue magnifique digne des magasines. Nous sommes sur une ile entourée de barrières de coraux. Les palmiers et la flore tropicale nous entourent et nous abrite parfois quand il faut trop chaud.


La seule ville n'est qu'une grande rue avec tout ce qu'il faut : d'un coté les centres de plongés, des bungalows, des hotels et des petits shops pour acheter le nécessaire, de l'autre, sur la plage, des petits restaurants et des bars. L'ambiance est détendue. L'activité quotidienne locale est la petite marche de 20 minutes pour contempler le coucher du soleil au sud de l'ile.


On se repose, on profite d'avoir du temps pour discuter. Le soir nous optons souvent pour des Mie Goreng (nouilles, légumes et poulet), pour un Sato Ayam (soupe de poulet), des springrolls ou parfois un poisson tout juste peché l'après-midi. Pour le reste c'est vraiment le mode vacances et détente.
Question budget là aussi c'est parfait. Ce n'est pas très cher, 3€ pour un steack de thon avec des légumes et des frites, et l'on fait attention puisque l'on sait que l'on a encore quelques mois à faire derrière.


Anecdote : j'ai rencontré un petit mec que en me baladant sur l'ile qui est tombé amoureux d'un bracelet souvenir de Bali que je lui ai donné. Quand il a su que je fumais il m'a ramené un paquet entier pour m'en remercier :)

Lever du soleil sur les volcans de Bromo

Après avoir fait les volcans de la Nouvelle-Zélande et ceux de Bandung, je n'étais pas sur de ce que j'allais trouver à Bromo. C'est pourtant un ensemble de volcans, dont le Mont Bromo n'est pas le plus grand mais le plus actif de Java. C'est de là qu'il tient sa célébrité. Surement aussi pour le panorama monstrueux que l'on a d'en face.


Mais c'est un peu comme le Machu Pichu, si c'est nuageux, ca n'est pas la même chose. Et il faut dire que pour notre lever de soleil sur cet ensemble de volcans n'a pas été ce que l'on espérait. Mais c'était tout de même une belle claque. Une mer de brume couvrait la plaine avec seulement les volcans et les montagnes qui en dépassait. C'était déjà exceptionnel en soit.


Nous montons dans nos Jeeps pour se rendre au pied du Mont Bromo pour l'escalader. Oui Silvester Stallone dans Cliffenger était en nous... pour monter les 300 marches qui mènent jusqu'à la plateforme de point de vue du Volcan. Bon heureusement on a pu prendre nos photos "la bretagne on pense à vous" sur la lèvre du volcan comme si l'on était seul au monde. A coté de nous, le mont Bromo fume comme à son habitude.


La vue est terrible sur la vallée qui est en fait un ancien immense cratère dans lequel de nouveaux petits volcans ont vu le jour. Une vaste terre de déolation ou peu de chose trouve la force de pousser. Sauf peut etre les ânes que l'on peut chevaucher pour une poignée de rupiahs.