Un point sur l'ambiance du duo.

Nous voilà Samedi. Pour certains c'est le jour de repos, pendant que d'autres attendent impatiemment de partir en week-end. Pour nous, ce n'est ni l'un ni l'autre.

Réveillés par la chaleur, après un petit déj bien complet (café pour moi, biscuits de céréales trempés dans du lait, jus d'oranges pressées à la main svp), nous avons bien buché. C'est le cas de le dire. On a déplacé une bonne dizaine d'arbres dans un trou destiné à cet effet. Malgré l'ombre offerte par les arbres encore debout, cela ne nous a pas empêché de soigner notre bronzage. Pierre a le "marcel" et moi j'ai bien roussi dans le cou et sur les avant bras.

Bien fatigués, nous avons ensuite savouré notre petite douche en rentrant. Pour l'heure nous en sommes à faire cuire notre "steak and mushroom pie", après avoir enfin saisi comment fonctionnait l'ouvre boîte made in Australia.


Le soleil est de plomb. J'en profite donc pour faire sécher les vêtements que je viens de laver. Croyez moi, il n'y en a pas pour longtemps. Il doit faire environ 35° dehors. Mais dans notre cabane au fond du jardin, l'atmosphère est agréable. Les fenêtres dotées de moustiquaires (indispensables) sont ouvertes, laissant un petit courant d'air frôler nos épaules. Le tout sur un petit air de Bob Dylan. Cela ne nous empêche pas de garder en tête l'autre moitié de champs qu'il nous reste à déblayer. Mais déjà la journée s'annonce plutôt bien.

Certains craignent la collocation ou le fait de passer son temps 24/24 avec quelqu'un d'autre. Je dois dire que jusqu'ici je n'ai pas souvenir d'une seule prise de tête entre Pierre et moi. On ne se marche pas sur les pieds, chacun a trouver son propre rythme. Le matin je suis toujours le premier à me lever (souvent réveillé par la chaleur qui commence à monter assez tôt le matin). Pierre se réveille le temps que je prépare mon café. Aucun de nous deux n'a de sauts d'humeur dûs à un mauvais réveil. Il faut croire que nous devons être tous deux de bonne composition.

Dans l'effort il n'y en a pas un qui bosse plus que l'autre. Quand j'ai besoin de Pierre pour soulever un tronc un peu trop gros pour moi tout seul il vient me filer un coup de main et vice et versa. Ce qui fait qu'il n'y a pas de tensions.


Pour la popotte, Pierre est plus inventif que moi. Il sait bien mieux cuisiner que moi (je dévoile là un de ses talents cachés), du coup je lui file un coup demain sur ce que je peux faire et je m'occupe de la vaisselle. Je fais de la place pour que le cordon bleu officie.

Pendant notre temps libre, on s'occupe sensiblement de la même manière : romans, bouquins sur la Nouvelle-Zélande ou sur l'Australie, rangement, préparer les posts pour le blog, répondre à quelques mails pour la famille, un peu de Game Boy ou de GTA pour moi, et de Super Star Soccer pour Pierre. Le seul truc qui me manque vraiment c'est de ne pas avoir mes logiciels de création (Illustrator et compagnie). Il faudra que je trouve un moment pour me les procurer un de ces quatre.

Après un mois et demi de collocation (dont un mois à trois avec Ronan), c'est rassurant de voir qu'il n'y a toujours pas eu de soucis entre nous deux. Maintenant que l'on a fait nos comptes, la suite s'annonce plutôt sereinement.

Aller je vous laisse, je vais chercher les bouteilles d'eau que j'ai oublié dehors, il va être temps de passer à table.
2 Responses
  1. Pauline Says:

    C'est beau l'amour !! ^^


  2. Pierre LG Says:

    Il est mignon ce garçon ;-)


Enregistrer un commentaire